Cloud and chimera

Pensées hybrides

Articles


Food for Thought

Deus Ex Machina

La meilleure illustration d’un Deus Ex Machina sur une scène de théâtre m’a toujours paru être l’apparition du Commandeur, à l’acte IV du Dom Juan de Molière, et surtout dans la scène correspondante du Don Giovanni de Mozart.

Le génie de Mozart semble avoir volontairement souligné le caractère artificiel de cette apparition pour la hisser jusqu’au sublime, au surnaturel du théâtre.
Tandis que tonne l’orchestre, résonne avec gravité cette réplique qui me paraît être la définition la plus pure du Deus Ex Machina, à la fois parfaitement tautologique, voire banale, et en même temps terriblement tragique et théâtrale:

« Don Giovanni a cenar teco m’invitasti e son venuto »

Continue reading

« Êtes-vous en sécurité ? »

Le 25 Avril 2015, lorsqu’un un séisme de magnitude 7.9 frappe le Népal, Facebook déploie une nouvelle fonctionnalité à destination des populations touchées, qui contraste avec l’utilisation habituellement plus frivole du réseau social : le Safety Check.

C’est une précédente  catastrophe, le séisme et le tsunami qui ont ravagé la côte Est du Japon en Avril 2011, qui a, semble-t-il, incité Facebook à développer ce nouvel outil. Les réseaux sociaux ont en effet joué, au Japon comme lors d’autres événements tragiques, un rôle important pour les survivants tentant de retrouver des disparus ou de rassurer des proches. Le Safety Check donne un cadre simple à cette pratique : activé dans une zone géographique spécifique, il propose aux utilisateurs de Facebook géolocalisés  à proximité d’une catastrophe (via leur adresse IP ou au GPS de leur Smartphone) de rassurer instantanément l’ensemble de leurs contacts sur leur bonne santé.

Il suffit de répondre à une question en apparence simple (et tautologique, puisque seule la réponse « oui » est possible) : « Êtes-vous en sécurité ? ». Une fois la réponse enregistrée, la bonne nouvelle est diffusée automatiquement dans la Timeline de chacun de ses amis, mettant fin à l’angoisse de l’incertitude.

Depuis cette première activation en 2015, le Safety Check a été mis en œuvre 21 fois, dont seulement quatre fois dans le cadre initialement prévu d’une catastrophe naturelle. Dans l’écrasante majorité des cas (16/21), et dès son second déploiement, à Paris le 13 Novembre 2015, le danger auquel le réseau social a du faire face n’était pas un séisme ni un typhon, mais une attaque terroriste.

Continue reading

Où est le joueur, dans PokémonGo ?

Au cours du mois de Juillet 2016, une nouvelle application pour smartphone se propage à une vitesse inédite parmi la communauté mondiale d’utilisateurs connectés, devenant en quelques semaines l’une des plus téléchargées et des plus utilisées sur iPhone et sur Android. Il s’agit d’un jeu, dernier né d’une série initiée il y a 20 ans, et dont la vingtaine d’itérations précédentes, sur différentes consoles de jeu (Game Boy, Nintendo DS et 3DS) compte, avec plus de 250 millions de ventes, parmi les plus grands succès de l’histoire du jeu vidéo.

Continue reading

Earth Day 2016

THE ART OF EARTH MAINTENANCE

PENSER LA TERRE

Marie Lienard-Yeterian

Leo Daguet

“Comme un saumon l’homme est d’autant plus vivant qu’il remonte le courant”
Marc-Alain Ouaknin

I can see my place as human in a natural order more grand, whole, and functional than I’ve ever witnessed, and I am humbled, not frightened, by it
Janisse Ray
Continue reading

Que cachent les écrans?

Ils sont les omniprésents fétiches de notre modernité. Ils se glissent dans nos poches, trônent dans nos salons, nous font face pendant nos heures de bureau et se dressent partout dans les gares ou les aéroports. Nous les nommons par un terme parfaitement antithétique de leur fonction moderne : depuis son apparition dans la langue française, au moyen-âge, l’écran désigne toute surface permettant d’occulter un rayonnement excessif, en s’intercalant entre la source (de lumière ou de chaleur) et le récepteur. Paravent, toile, rideau, tout ce qui masque, tout ce qui occulte, fait écran.

Continue reading

Robots : cauchemars du dépassement et vertiges de la convergence

Explorée par la science fiction depuis de nombreuses années, la question du dépassement de l’humanité semble plus que jamais d’actualité, au prétexte que l’avancement technologique moderne nous rapprocherait dramatiquement de la singularité, ce moment où l’humanité telle que nous la connaissons disparaît pour basculer vers un au-delà constitué, au mieux, de la fusion de l’homme et du robot, au pire, de l’exploitation du premier par le second.

Du cœur même de la machine techno-scientifique, des voix s’élèvent pour dénoncer les dangers qui nous menacent : Stephen Hawking, Elon Musk ou Bill Gates rejouent sur l’intelligence artificielle le thème de l’apprenti sorcier, autour d’une technique à laquelle ils sont intimement (et même physiquement pour Stephen Hawking) liés.
Ces peurs nous sont familières. L’affrontement entre l’humanité et la technologie, et plus largement, entre la créature et son créateur, hante notre culture depuis des milliers d’années. Mais si l’être humain rêve d’être écrasé par ce qu’il a créé à son image, faut-il vraiment voir le danger dans le reflet ?

Continue reading

Gothic Matters: Cormac McCarthy’s The Road

The gothic model reflects on the present by conjuring up a dead past—often through the figure of the ghost. The Road begets a number of ghosts—dead or alive. McCarthy revisits some national obsessions and “curses” to use William Faulkner’s image, in particular abuses connected to the occupation of the territory and slavery. At one point, the father and the son come across a camping scene: some people have left in a hurry, abandoning the food they were getting ready to eat: “They had taken everything with them except whatever black thing was skewered over the coals. He was standing there checking the perimeter when the boy turned and buried his face against him … What the boy had seen was a charred human infant headless and gutted and blackening on the spit” (The Road 198).

Continue reading

A quoi sont connectés les objets connectés ?

Une révolution est en marche, à grand renfort de marketing et de publicité, à notre poignet gauche, dans nos salons, nos cuisines et nos buanderies. De nombreux objets, jusque là tout à fait muets, suivent la voie qu’ont ouverte devant eux les terminaux de communication (téléphone, ordinateur, smartphones) en accédant (le plus souvent par wi-fi) à internet. Ces objets connectés, dont on prédit qu’ils vont rapidement envahir notre environnement, redéfinissent à la fois leur fonction, les relations que nous pouvons établir avec eux, le monde et notre intimité. Ils ouvrent la voie à la dématérialisation de tout ce qui rend nos logements familiers.  Dix mille ans après le début de la sédentarisation de l’humanité, les objets connectés font basculer notre habitat dans l’ère du nomadisme « in the cloud ».

Continue reading

Médias et terrorisme : une relation trouble

Aux environs de midi le 7 janvier 2015, l’ensemble des flux d’actualité qui ponctuent nos écrans de leur ronronnement permanent se focalise soudain et converge brutalement sur un sujet unique qu’ils ne lâcheront pas pendant trois jours : ce qui  est en train de se passer à Paris et ses environs, en direct.  D’abord les morts, le décompte et les noms qui se précisent par étapes, puis la traque, la peur d’autres attaques, des morts encore, la peur renouvelée et la tension paroxysmique de la prise d’otage et des deux assauts simultanés des forces de l’ordre, conclus par la mort des trois terroristes.

Pendant trois jours, la couverture médiatique de ces événements (que l’on doit considérer dans son acceptation la plus large, incluant, en plus des images et des textes diffusés par les canaux traditionnels, les tweets, statuts et messages facebooks, sms, etc.) a atteint un point culminant dans la capacité de nos réseaux d’information à retranscrire le réel au moment même où il se produit.

Continue reading

© 2017 Cloud and chimera

Theme by Anders NorenUp ↑